Arthur, Les inclassables, slider,

Une pause… et une suite…

Je ne sais pas trop par où commencer ce billet, je vous avoue qu’avant de revenir écrire ici, cela m’a demandé une certaine réflexion. Un certain cheminement. Tout au long de l’année, je n’ai cessé de me demander si je devais arrêter ou non d’écrire sur ce blog, sur cet espace qui m’était si cher et qui malgré tout, l’est toujours depuis la naissance d’Arthur. Un espace qui m’a permis de venir déposer mes craintes, mes doutes, mes petits et grands bonheurs, mes découvertes, et échanger avec d’autres sur ce rôle de maman qui est à la fois si riche et si vertigineux.

*

Je me suis beaucoup questionnée, remise en question, pourquoi ce blog ? Pour qui ? Comment ? Il n’avait jamais été question d’obligation de bloguer. Bien au contraire ! C’était un plaisir d’échanger et de partager. Malgré tout et pour des raisons personnelles, à un moment donné, ça n’en n’était plus un. Trop de soucis, trop de travail, trop d’énergie. Un trop plein qui venait chambouler mon travail d’écriture sur ce blog. Le premier élément déclencheur à été toutes ces fausses couches coup sur coup, pour l’avoir déjà partagé avec vous. Je n’arrivais plus à parler de parentalité, de bébé, de petite enfance. Tout cela était très difficile. J’avais besoin de faire du tri dans ma tête, en bref d’aller mieux. Et puis, je ne peux pas ne pas parler de cette formation d’art-thérapeute qui  est venue tout chambouler. Tout déplacer dans ma vie de femme, de maman. J’ai changé, c’est certain. Qu’est ce qui est partageable ? Qu’est ce qui ne l’est pas ? Désormais ces questions sont importantes.

 Lorsque j’ai su, il y a quelques semaines que je reviendrais écrire ici, j’ai aussi su que je devais garder une certaine ligne de conduite. Une bienveillance envers mon petit garçon qui devient chaque jour un peu plus grand. Accepter de ne pas tout dire, de tout montrer. Ecrire sur ce blog comme une réelle réflexion, peut être plus en adéquation avec ma future position d’art thérapeute. Je précise que je n’ai aucun regrets de ce que j’ai pu écrire avant, parce que ce sont des écrits bienveillants, respectueux et pleins d’amour, tel est mon avis très personnel. Mais désormais, ils le seront un petit peux moins pour ne pas venir entraver la vie de mon petit garçon en train de grandir.

Voilà le cheminement d’une année.
Heureuse de vous retrouver.

***

0no comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.