Arthur, Etre et apprendre à devenir mère, slider,

un, deux, trois, nous iront au bois… premier pas

Il marche.

C’est arrivé comme ça, un mercredi soir, je me suis retournée et je l’ai vu, fier, debout. Il a marché, trois, quatre pas. Ce n’était pas grand chose, mais pour lui c’était beaucoup. Le lendemain, il a marché dix pas. Depuis, il avance, trébuche, reprend, continue, et ne s’arrête plus. Il avance, il fait des petits kilomètres. Il voit certainement d’un autre oeil tout ce qui l’entoure, il re-découvre certaines choses aussi 🙂 Il prend de la hauteur. Il aime ça et c’est impressionnant de voir un petit être se redresser, se « jucher » pour découvrir le monde.

*

Et nous dans tout ça, et bien comment dire, on est un peu chamboulé, retourné aussi de voir tant d’évolution en quatorze mois. Il marche, d’accord mais bien avant, il y a eu le premier quatre pattes, le premier retournement, la première dent, le premier mamaaa, et papa, il y a eu la première fois où il a monté les escaliers seul, il y a eu toutes ces premières fois et il y en aura encore pleins d’autres, c’est certain mais petit à petit, il se construit, il vole de ses propres ailes. Il s’affranchit de nous. Il grandit, mais nous aussi. C’est imperceptible mais c’est bien là. Je suis émue de voir grandir mon petit bonhomme, heureuse aussi de voir comme ce petit être qui a grandit en moi se construit. Le fait qu’il marche change également notre quotidien et je m’en retrouve quelque peu soulagée. Si parfois, je peux regretter des moments de lui, tout bébé, je ne regrette pas le fait qu’il marche, bien au contraire, je suis moins fatiguée et mon dos le remercie 😉 Je lui confie de petites choses à porter, une tranche de pain, un petit bol, un livre… ainsi, il dépasse l’aspect « mécanique » de la marche pour s’en servir comme d’un moyen pour planifier et exercer une volonté. Ses déplacements sont alors l’occasion de vivre, découvrir et transformer son environnement. Ainsi, pour aider un tout petit à structurer ses déplacements et à prendre conscience de son environnement, vous pouvez donner des motifs à ses déplacements : Un but à atteindre.

*

dscf6969

*

Seul ombre au tableau, Arthur n’aime pas beaucoup les chaussures, dès que l’on les lui met, il ne marche plus. Il reste de marbre en attendant qu’on vienne lui enlever. Enfin, ce week end nous sommes allés nous promener au jardin du Luxembourg, nous lui avons mis les petits chaussures souples et l’avons posé sur les graviers. Quelle ne fut pas notre surprise, notre petit bonhomme détala vers le bassin. L’appel de l’eau sans doute 😉

*

Premiers pas et tu deviens déjà grand. Vous aussi vous avez eu cette impression ?

01 comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Un commentaire

Alix

Bravo Arthur!
C’est vrai que c’est un gros chamboulement, c’est une étape tellement grande. Et j’ai aussi ce sentiment ‘d’émancipation’ avec Oscar. Il grandit, se construit, devient plus autonome et n’a plus autant besoin de nous, déjà, alors qu’il n’a que 13 mois… Je pense déjà au jour où il partira de la maison pour construire sa propre vie… C’est tôt je sais mais ces premiers pas en sont les prémices… 🙂

Répondre

Leave a Reply

Instagram

Instagram did not return a 200.