Arthur, slider,

1 an de toi

C’était il y a un an…déjà !

*

C’était une belle journée de juillet, un peu moins chaude que les journées précédentes. Il faut dire que depuis quelques jours la canicule sévissait sévèrement sur Paris. Cette journée là était douce, c’était aussi la dernière où nous cohabitions tous les deux. C’était la dernière avant que l’on force un peu le destin à te faire sortir. Il faut croire que tu étais bien. La journée s’est déroulée et le soir il y a eu les contractions irrégulières. Nous avons décidé d’aller à la maternité à pied. Nous étions prêts, dans quelques heures, tu serais là. il faut dire que tu nous avais bien fait attendre et que nous avions hâte de voir ta jolie petite bouille. J’étais sereine, je croyais maîtriser 🙂 parce qu’en arrivant à la maternité, ça a été une toute autre histoire. Tu n’allais pas bien, moi non plus. C’était un accouchement compliqué, très compliqué. La rencontre avec toi n’a pas été celle que j’avais imaginé. Lorsque je t’ai vu, j’étais encore dans les vapes de l’anesthésie. J’ai été un peu déboussolée, un peu, beaucoup triste aussi de ne plus te loger. Tu étais là, tel que je t’avais toujours imaginé, sauf que c’était un gros chamboulement auquel je ne m’étais absolument pas préparé. On est resté à la maternité plusieurs jours, on s’est occupé de toi, de moi, de nous. On a eu droit à des traitements de faveurs et malgré le chaos, c’était doux.

*

Et puis, nous sommes rentrés à la maison tous les trois. Tout a commencé là. Les premières nuits difficiles, les questionnements incessants. Tes premiers bains, ton odeur de biscuit, tes petits pyjamas, tes premiers pleurs, tes coliques, tes petits biberons que tu ne prenais jamais entièrement, et puis il y a eu la crèche à deux mois. Ma madeleine de Proust. Celle qui a permis de nous laisser du temps à tous les deux. Le temps de nous apprivoiser, d’apprendre à nous connaître et de nous découvrir. Dès lors, il y a eu les progrès fulgurants, le quatre pattes, ton sourire et tes fous rires, parce que tu es comme ça, un tout petit bonhomme qui aime rire et qui aime faire rire. Un petit Arthur qui aime la vie. En 1 an, il y a eu aussi ces échanges avec d’autres et les jolies rencontres. Lucie, Justine, Anne-Marie, Magali, Aurélien, Roman, … Il y a eu aussi certaines incompréhensions. Il y a eu les moments de doutes et les moments compliqués. Mais il y a eu aussi ces moments rien que tous les deux, d’abord le lundi, puis le vendredi et puis à nouveau le lundi. Il y a eu ces moments drôlissimes où tu rigolais et rigole encore pendant des heures pour rien. Il y a eu ces moments où tu as appris a tapé dans tes deux petites mains, ces moments où pour la première fois tu m’as fais un câlin. Il y a eu la varicelle, et tous ces petits boutons qui te grattaient. Il y a eu la première fois où tu as monté les escaliers chez nous tout seul comme un grand et ton premier bain ou tu t’es tenu assis seul. Il y a eu les toutes premières petites purées. Il y a eu toutes ces petites et grandes choses que j’espère ne jamais oublier. Il y a eu cette découverte de toi toute entière, ton caractère qui s’affirme peu à peu. Il y a eu la nouveauté d’être à trois. Il y a eu tout ça et il y aura encore tant d’autres choses…

A ta première année mon amour. Ne grandit pas trop vite, profite de tout, dévore la vie à pleines dents comme tu le fais chaque jour, fonce, ri encore et encore parce que finalement, c’est sans doute ce qui est le plus beau. 🙂
Bon anniversaire petit Arthur !

*

01 comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Un commentaire

othilie

Bon anniversaire Arthur. Il reste encore plein de premières fois à venir profitez en bien

Répondre

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.