Arthur, Etre et apprendre à devenir mère, slider,

La fête des maman

  » Bonne fête maman  » !  Combien d’années ne l’ai-je pas dis ? Combien de colliers de pâtes ? Combien de choses bricolées avec amour pour ce jour là ? Mais pour la première fois, c’est ma fête aussi. Ce n’est pas grand chose, surtout qu’Arthur n’est absolument pas en âge de m’offrir quoique ce soit. Mais ça me fait quand même tout drôle d’être à mon tour, celle à qui on fêtera ce jour.

*

En écrivant cet article, je ne peux m’empêcher de repenser aux quelques mois passés. Aux mois qui se sont écoulés et au fait d’être devenue maman. C’était il y a 10 mois. C’est ce qui est écrit sur le livret de famille, en réalité, je ne suis vraiment devenue maman, qu’il y a tout juste quelques mois. Certaines mères ont déjà la fibre maternelle, d’autres un peu moins. Avec Arthur, on a eu un début difficile. Je ne l’ai pas vu tout de suite, je ne me suis pas occupée de lui pendant plusieurs jours, plusieurs semaines. Je ne pouvais pas pour des tas de raisons. C’était compliqué et puis je n’y arrivais pas, je ne voulais pas rester seule avec lui. J’étais comme tétanisée.

J’ai laissé l’Amoureux s’en occuper pleinement. Les rôles ont été légèrement inversés. L’Amoureux a pris la place d’une maman et moi celle du papa. Je n’étais pas très maternelle. J’ai mis du temps à accepter ce nouveau rôle de maman. Petit à petit, j’ai laissé une place à Arthur. On s’est apprivoisé, ça nous as pris 9 mois. Exactement, le même temps qu’il faut pour qu’un bébé arrive à terme. On a fait les choses doucement, mais c’était comme ça, c’est notre histoire à tous les deux. Aujourd’hui, je suis une maman à 100%. On a fait du chemin, on s’est découvert. On a appris l’un de l’autre. Il a su me conquérir avec son énergie et sa bouille de bébé choux. Il fait parti de moi. J’aime ce petit bonhomme comme personne, je l’aime d’un amour qui grandit chaque jour un peu plus.

Processed with VSCO with a5 preset

Aujourd’hui, même si la fatigue me guette, que ma patience est mise à rude épreuve, je suis heureuse d’avoir parcouru tout ça. Je suis fière d’être maman ! Et pas n’importe quelle maman si il vous plait : La maman d’Arthur. Sans mon petit bonhomme, je ne serais pas devenue ce que je suis devenue, une maman épanouie. 🙂

*

A toutes les mamans et surtout à la mienne sans qui je ne serais pas qui je suis.
Bonne fin de semaine et bon week-end en famille.

0no comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.