Etre et apprendre à devenir mère, slider,

L’épuisement

Avoir un bébé n’est pas de tout repos…c’est bien connu. Comme beaucoup d’autres femmes je jongle entre mon travail, la crèche, et mon quotidien. Comme beaucoup d’autres, j’ai une vie professionnelle à laquelle je tiens, mais comme beaucoup d’autres, j’aime aussi ma vie de maman et m’occuper de mon fils. Alors comment fait-on pour tout concilier sans trop se perdre et s’épuiser parce que en plus de tout ce que j’ai énuméré, il y a les impondérables : Les grèves à la crèche, mon emploi du temps qui peut être amené à changer, les petits bobos qu’il faut gérer, le travail de designer à la maison…La fatigue s’installe doucement mais surement. Il y a eu l’adaptation à la crèche, puis les maladies, les angoisses du 8e mois difficiles à gérer, les nuits quasiment blanches à essayer de recoucher Arthur, les pleurs. Il y a eu le lancement de notre marque, il y a eu les changements de travail alimentaire à plusieurs reprises, la grippe carabinée et bientôt cette nouvelle formation qui commence. L’épuisement maternel est bien là. Les moments de doutes, le stress, l’impatience se fait sentir. Il est où le temps où je me préoccupais plus du resto ou de la séance de ciné à choisir ? Ce temps là est bel et bien révolu. Et puis face à cet épuisement, il y a aussi ces jolis moments avec Arthur, avec l’Amoureux. Ils sont importants, ils sont ceux qui font tenir, ceux qui font que pour rien au monde finalement on reviendrait en arrière. Ils sont ceux qui font que l’on pourrait passer pour folle de vouloir en refaire un deuxième, puis pourquoi pas un troisième ?

*

L’épuisement, c’est la perte considérable d’une capacité ou d’une ressource.
Est-ce que le fait de devenir parent réduit à néant une capacité que nous avions ? 🙁
Me concernant la patience que je n’ai jamais eu est en effet mise à mal, la procrastination aussi mais à part ça, il me semble avoir encore toutes mes capacités 🙂 Je crois même avoir développé d’autres capacités : l’anticipation, la rapidité, le fait de pouvoir faire plusieurs choses d’une seule main…

*

Enfin, après quelques mois difficiles, voici quelques solutions pour parer à cet épuisement maternel. Se coucher tôt pour rattraper la fatigue accumulée de la journée. En contrepartie, se lever plus tôt, vers 7h et essayer de faire tout ce qu’il y a à faire avant d’amener Arthur à la crèche. ça peut être de petites choses. Préparer des petits plats et faire des lessives sur ses jours de repos. Se faire aider du papa. Se souvenir que l’on est deux. Rentabiliser son temps au maximum pour que le soir, il n’y est plus grand chose à faire en rentrant du travail. 🙂

*

Et vous comment faites vous face à l’épuisement maternel ? Toutes solutions, tous conseils sont les bienvenus ici 🙂 Et bien sûr à tous les parents qui font face à cet épuisement maternel dont on ne parle pas assez.

07 comments

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

7 Comments

Alix

Coucou Marlène,
Tu as bien décrit le quotidien d’une maman, je me retrouve dans tout ce que tu dis! La patience je ne l’ai jamais eue et je suis triste de voir que je ne l’ai toujours pas… Surtout au milieu de la nuit quand Oscar se réveille pendant 2h et qu’il veut jouer ou alors quand on passe pratiquement la nuit à le bercer pour essayer de le poser dans son lit mais qu’il ne veut que les bras. Beaucoup de frustration liée à la fatigue, l’épuisement. Mais comme tu le dis si bien, on est portés par les beaux moments, ces échanges, la complicité qui grandit. C’est pas tous les jours faciles, loin de là, beaucoup de remise en question, je me retrouve souvent en dehors de ma zone de comfort mais en même je me sens plus forte. On fait ce que l’on peut et du mieux que l’on peut pour nos bébés. Nos décisions et choix ne sont peut être pas ceux de toutes les mamans mais ce sont ceux qui semblent être le mieux pour nous, notre famille. Une partie de jongle pas si facile que ça. Bon courage à toi 🙂

Répondre

marlene

Merci Alix. 🙂 Tout est dit. Si tu passes à Paris un de ces quatre n’hésite pas, ça me fera plaisir de te revoir.
En attendant je te souhaite plein de courage !

Répondre

Valérie - histoires de maman

Personnellement, le papa aide énormément!
Il s’occupe de le déposer et le reprendre à la crèche, s’en occupe pendant que je cuisine et le week-end on se partage au mieux les tâches.

Répondre

Mumnours

Je me couche tôt ! Mon seul remède et surtout pour prévenir une éventuelle nuit blanche !

Courage !

Répondre

marlene

Merci 🙂

Répondre

Justine

Tu es très courageuse. Et on est là.

Répondre

marlene

Merci Justine.
Merci d’être là 🙂
A tout vite.

Répondre

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.