Arthur, Etre et apprendre à devenir mère, slider,

J’aime ces moments où il va à la crèche

Ne vous y méprenez pas, j’aime mon fils par dessus tout et je peux passer des heures à jouer avec lui mais je dois aussi avouer que j’aime ces moments où il va à la crèche et où moi je pars travailler ou encore, lorsque je reste à la maison. C’est important et ça l’est d’autant plus que je n’ai pas de famille à côté de chez moi pour m’aider. La crèche est mon souffle d’air, ma petite madeleine à moi. 🙂 Elle me permet d’aller travailler, de me ressourcer. Bien sûr les horaires ne sont pas toujours adaptés mais on s’y fait et puis heureusement, Theresa est là. 🙂

Processed with VSCOcam with a6 preset

Arthur va à la crèche quatre jours par semaine. Quatre grosses journées, une journée avec moi, une demi journée avec son papa et une journée tous les trois en famille. On a mis un peu de temps à s’accorder mais ça y est tout le monde y a trouvé son compte.

Il y va depuis ses deux mois parce que j’ai eu cette chance là d’avoir eu une place rapidement. Il a aimé la crèche tout de suite. Il s’y plait. Jamais au grand jamais, je ne pense à Arthur quand il y est. Je le sais en sécurité et heureux. Il s’amuse, grandit, se développe dans son univers de bébé. Anne-Marie et les autres s’occupent bien de lui. C’est comme ça depuis le début, je n’ai pas eu le temps de rester avec lui et de trop m’habituer à sa présence.

*

Processed with VSCOcam with a6 preset

Le jeudi est une journée où je pourrais potentiellement le garder. Je travaille de la maison. Mais le jeudi c’est ma journée rien que pour moi. Souvent, c’est son papa qui l’amène. Je profite du jeudi matin pour rattraper le retard accumulé de ces derniers jours, le ménage, les lessives, la cuisine…Je me fixe également un moment pour travailler sur les derniers projets en cours et envoyer les dernières commandes Cinq Grammes… et puis je m’autorise le temps de l’après-midi, du temps rien que pour moi. Lecture, émissions radio, Arte en replay…. Ainsi une après-midi par semaine je me fixe égoïstement d’avoir un moment rien qu’à moi.

Processed with VSCOcam with a6 preset

Processed with VSCOcam with a6 preset

Pas d’Arthur, pas de travail, pas de contraintes. Un peu de liberté. A 16h30, 17h, je revêts ma peau de maman et requinquée, je vais chercher mon petit bonhomme aux joues rebondies pour mon plus grand plaisir. Je le retrouve fatigué mais heureux.
J’avoue aimer ces moments où il va à la crèche parce que de nature peu patiente, je suis plus disponible lorsque je vais le chercher. J’ai également cette chance là d’avoir un peu de temps pour moi 🙂 et parce que je le sens épanoui, je suis la plus heureuse des mamans !

*

Processed with VSCOcam with a6 preset

Et vous aussi, vous appréciez ces journées crèche ou nounou, sans vos petits bout’choux ?

***

08 comments

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

8 Comments

Fanny

Oh comme je te comprends. On a beau les aimer plus que tout. Ça fait un bien fou d’avoir du temps pour soi, quand on les retrouve en fin d’après midi ça n’en est que meilleur !

Répondre

Sweet Pipelette

Je travaille dans une crèche justement. Et ça me fait plaisir de lire ton article. Même si je suis intimement convaincu du fait de se prendre des moments pour soi, sans enfant.

Répondre

Marine

C’est à cet instant que j’aimerais être à ta place ! Quand je suis tombée enceinte, j’étais dans l’idéal de me dire je vais garder mon fils pendant trois ans. Comme toi je n’ai pas les grands parents à côté. Au bout de trois mois je rêvais de reprendre le travail et pour ces six mois je postulais de nouveau. Là je poursuis mes démarches et ça ne devrait pas tarder je l’espère. Alors je craque souvent, j’aime mon fils de tout mon coeur mais j’étouffe. Je me suis renseigné pour des garderies mais il n’y a pas de places pour le moment. je serai forcé de prendre une nounou dès qu’un emploi me sera proposé ! J’aurais préféré une crèche mais étant infirmière seule la crèche de l’hôpital est une possibilité !
Sinon question complètement HS, puis-je savoir le nom du thème de ton blog ?

Répondre

La Polygraphe

C’est exactement la même chose pour nous ici ! Parce que Poupette va à la crèche, ça nous permet de prendre du recul, de faire autre chose, et de mieux se retrouver ! J’aime l’idée qu’elle vive des choses sans nous, qu’elle retrouve un peu d’autonomie. Et de voir sa joie de nous retrouver le soir, après toutes ces aventures me remplit moi-même de bonheur ! Donc merci la crèche … (et j’avoue que, avant d’avoir une place à la crèche, quand elle était tout bébé, elle allait chez une assistante maternelle et j’étais bien moins sereine, mais c’est un avis personnel…)
Bonne journée
Marine

Répondre

Lexie

C’est très important pour moi les moments dont tu parles. J’ai gardé ma seconde fille pendant six mois et très vite, comme Marine, j’ai étouffé. Je n’en ressens pas de culpabilité car pour moi, savoir rester avec plaisir à la maison s’occuper de son enfant ça n’a rien à voir avec le fait d’être ou non un bon parent, c’est une capacité et une compétence à part. Travailler ou avoir du temps seule pr moi me permet d’être, à l’image de ce que tu dis, pleinement disponible pour mes filles lorsque je rentre.

Répondre

Les moments de lili

Je suis asser d accord des fois souffler et pouvoir penser à soit ca fait du bien!!! Mais pour le moment moi j ai mes deux monstres avec moi h 24 et ouiii je rêve de les laisser un peu à mamie ou autre pour hiberner 24h ca fait de moi une mauvaise mère ? 🙂 le pire c est que je sais très bien que lenjour ou je ne les autait plus cela va me faire lal et un grooos vide…. enfin les joies d être maman!!

Répondre

Fee Dantel

J’adore ma puce , mais c’est super de souffler un peu et de penser à nous . Je vais bientôt reprendre le boulot j’étais h 24 avec la petiote qui a 17 mois et je suis contente de reprendre là! Même si mon cœur se sert un peu!

Répondre

Lau and the girls

Ma grande fille est à l’école, et la plus petite chez une Nounou, 5 jours par semaine. Bah oui, Papa et maman travaillent à temps plein, pas le choix. J’ai repris le boulot à chaque fois au bout de 3 mois. Je ne suis pas faite pour rester à la maison avec mes enfants H24… Et j’avoue qu’il m’arrive de prendre un jour de congé et de laisser la Deuz’ chez sa nounou. Parce que j’ai besoin de me retrouver ou qu’on a besoin de se retrouver à2. Je sais qu’elle est bien, et qu’on sera beaucoup plus disponible pour elle et pour sa soeur, une fois ressourcés. Alors c’est sans la moindre once de culpabilité. C’est un choix assumé.

Répondre

Leave a Reply

Instagram