Arthur, Etre et apprendre à devenir mère,

5 mois, la diversification alimentaire

*

Et voilà, il fallait bien que ça arrive un jour…L’arrivée des aliments autre que le lait.
En tant que maman, ça me fait tout drôle. Je me souviens que lorsqu’Arthur est né, j’avais hâte de lui préparer tout un tas de petits plats, de purées faites-maison, mais en me penchant sur la feuille que la pédiatre m’a donné, ça m’a légèrement déstabilisé. Naïvement, je me voyais déjà lui concocter des petites recettes digne de ce nom, en lui faisant découvrir des nouvelles saveurs, de nouvelles textures….et bien comment dire pour le moment, c’est un peu raté. Les bébés jusqu’à 9-10 mois n’ont pas le droit aux condiments quels qu’ils soient. La carotte, les épinards, la pomme de terre, la courgette sont les seuls légumes préconisés. Ils doivent être cuisinés tel quel. Sans sel, sans poivre, sans matière grasse. En résumé : Le légume dans son plus simple appareil. J’ai beau adoré les légumes sous toutes les coutures, je trouve quand même ça un peu insipide et sans saveur. Autre contrainte importante, les légumes doivent être épépinés, moulinés et hachés menu.

Processed with VSCOcam with a6 preset

********

Samedi dernier, en bon parents que nous sommes, nous avons donc commencé la dite diversification.
Nous avons débuté par la carotte. Soit disant, le légume le plus adoré des enfants. Une fois cuite, le mixeur-plongeur en main, nous avons tâché de mouliner la mixture orangée. ça aurait été trop beau, ça n’a pas fonctionné faute du trop peu de quantité. 🙁 L’Amoureux a donc relevé ses manches de super papa et a broyé minutieusement à la fourchette, puis à la cuillère les carottes pour en faire une petite purée bien écrasée qu’il a ensuite disposée consciencieusement dans une assiette. Puis en tant qu’Amoureux parfaitement parfait, il m’a gentiment proposé de lui donner sa première cuillère. 🙂 Délicate attention !

Processed with VSCOcam with a6 preset

Pour sa première cuillerée, les photos parlent d’elles-même, Arthur n’a pas vraiment apprécié la super purée orange. L’Amoureux a pris le relais pour la seconde bouchée mais là encore, échec cuisant. Arthur a recraché les morceaux filandreux de carottes. Nous n’avons pas trop insisté, c’était quand même sa première fois.
Le lendemain, nous lui avons proposé à nouveau la dite purée de carottes. Echec et mat. Nous en avons déduit  que la purée préparée par l’Amoureux ne devait être pas assez mixée.

Processed with VSCOcam with a6 preset

Processed with VSCOcam with a6 preset

********

Mardi à la crèche, j’explique à Anne-Marie, puéricultrice que nous avons commencé la diversification ce week-end mais que ce n’est pas encore ça et qu’il rechigne un peu à manger. Le soir en revenant le chercher, j’apprends qu’il a mangé toute la purée de carottes. La semaine se succède ainsi, mercredi la purée d’épinards, jeudi la purée de courgettes. Il parait même qu’il adoooore. Je suis navrée et désolée que ça ne se soit pas passé comme ça avec nous. La faute au mixeur-broyeur à légumes ? De deux choses l’une, soit Arthur se moque un petit peu de nous, soit très franchement nous ne sommes pas assez bien équipés pour lui faire de jolies purées bien mixées 🙁 type petits pots industriels.

Heureusement, Lucie, notre voisine nous a proposé gentiment le Baby-cook qui cuit, hâche, mouline, de leur future fille afin de le tester et voir ainsi si Arthur mange un peu mieux ce que nous lui préparons, parce que c’est quand même rageant d’apprendre que son bébé se régale à la crèche alors que ce n’est pas le cas chez nous. Nous testons donc ce week-end l’appareil magique. La suite au prochain épisode.

Processed with VSCOcam with a6 preset

********

Et vous, comment c’est passé la diversification alimentaire ?
Quels sont vos outils miracles pour faire de jolies purée bien mixées ?

********

Processed with VSCOcam with a6 preset

0no comment

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.