Arthur, Etre et apprendre à devenir mère, slider,

Avant toi, c’était quoi ma vie ?

*

Avant toi, c’était quoi ma vie ?

*

Je commence ce fameux nouveau travail jeudi. Celui-ci met un terme à mon congé parental qui n’aura duré que très peu. Alors, forcément, je ne saute pas au plafond ! Je suis partagée entre retourner à la vie professionnelle et rester à la maison à m’occuper de mon bébé.
Du coin de l’oeil, j’observe Arthur qui dort à côté de moi. Oh, il sent bien que les choses changent mais on est lundi, et le lundi pas de crèche, alors le reste il s’en moque pas mal.
En le regardant dormir paisiblement, je me demande, ce qu’était ma vie avant celle-ci ?
Plus simple ? Plus paisible ? Sans doute. Je me demande aussi comment je vais arriver à tout combiner ? Vie de maman, vie professionnelle. Je dois être à la hauteur.
Les moments de détente et de jeux risquent d’être un peu plus court.

*

DSCF8363
Avant toi, j’étais angoissée mais là, je suis doublement angoissée. Vais-je arriver à tout combiner ? Nouveau travail. Nouvelle organisation. Désormais, il y a un bébé qui demande à être gardé pendant nos heures de travail. Un bébé qui a besoin de ses deux parents et d’attention aussi. Avant toi, je me moquait éperdument de travailler le samedi et de faire des dimanches de temps à autres. Là, évidemment ça change des choses. Je ne saute pas de joie de travailler chaque samedi. Avant toi, je ne savais pas ce que voulait dire courir. Maintenant, je vais courir le matin pour t’amener à la crèche, courir en sortant du travail pour aller te récupérer. Voyons le bon côté des choses, je serais dispensée de faire du footing le dimanche matin. Avant toi, je n’avais que de moi à m’occuper. Désormais, le matin, il ne faudra plus que je passe autant de temps devant la glace. Gros challenge à moins que je ne me lève à 6h du matin ou de manière plus radicale que je m’organise le soir pour savoir quoi mettre le lendemain. Mais finalement, l’humeur vestimentaire de la veille ne correspond pas avec l’humeur vestimentaire du jour. Au pire, j’arriverais en retard pour cause de coquetterie. Avant toi, je me moquais d’être malade. Parce que malade ou non, j’allais toujours au travail. Désormais, je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que tu ne sois quasiment jamais malade afin de ne pas louper trop de jours de travail. Oui, j’en demande beaucoup parce que avec la crèche, ça n’est pas gagné gagné. Avant toi, lorsque je rentrais du travail je m’allongeais sur le canapé avec un livre à la main. Maintenant, lorsque je rentrerais du travail, mon canapé et mon livre me nargueront. Priorité au bain et au biberon.

*

Avant toi, j’avais beaucoup moins d’incertitudes.
Avec toi, j’en ai plus que de raisons. Mais je suis devenue maman. Et ça n’a pas de prix.
Le plus beau métier du monde non rémunéré. 🙂

DSCF8351

***

04 comments

writer

The author didnt add any Information to his profile yet

4 Comments

lauretteflechette

Quel joli blog que tu as la ! Comment se fait-il que je ne sois jamais tombée dessus moi qui parcours la toile de long en large !! Etre maman… Quel bonheur… et puis aussi quelle angoisse… quel espoir… quel avenir ?

Bref oui il est légitime de se poser cette question… Comment était-elle avant ?

Répondre

marlene

Merci !
🙂

Répondre

maman est occupée

Et ne rien regretter de sa vie d’avant lui (ou eux, selon le cas) 🙂

Répondre

marlene

😉 c’est certain !

Répondre

Leave a Reply

Instagram

Instagram has returned invalid data.